Histoire et patrimoine

Le village de Luë fut du XVIème siècle jusqu'au Concordat le siège d'un archiprêtré et un château fort s'élevait au Moyen-âge dans la forêt de Ligautenx à 4 km au Nord.
Labellisé « Arbre remarquable de France » le 6 mai 2011. Le Chêne du Cantaure date au moins du XIVe siècle, son tronc mesure plus de 8 mètres de circonférence, 11 mètres au niveau du sol.
L’église de Lüe, si elle est de fondation romane, doit au XVIe siècle puis au XIXe siècle son apparence actuelle. L’édifice est dédié à saint Pierre et à saint Michel.
Les sources miraculeuses sont très présentes dans les traditions populaires landaises. L’Église tente d’anéantir les cultes païens, mais conserve celui des fontaines en les mettant sous la protection d’un saint. La commune de Lüe possède ainsi deux sources guérisseuses, la source Saint-Michel et la source Saint-Pierre, auxquelles on accorde les mêmes vertus.
Le Monuments aux morts
La Première Guerre mondiale est particulièrement meurtrière pour la France. Par la suite, les communes décident d’ériger un monument à la mémoire de ses soldats morts pour la patrie.
La croix de mission de Lüe se distingue des autres croix de missions qui s’élèvent dans les Landes dans la seconde moitié du XIXe siècle, car elle se dresse au pied d’une tombe en pierre. Une croix de mission symbolise le retour du culte catholique en France après les troubles révolutionnaires.